L’intelligence collective dans l’entreprise : ce qu’il faut retenir

intelligence collective

Publié le : 15 février 20226 mins de lecture

L’intelligence collaborative est importante pour le bon fonctionnement de toute société, quelle que soit sa forme ou sa taille. Elle permet à une communauté ou à un groupe de personnes de tirer parti de la diversité des capacités, des pensées et des dispositions de chacun pour atteindre des objectifs communs tout en trouvant des solutions créatives aux défis les plus difficiles. La clé principale est la communication. L’intelligence collective n’augmente pas seulement les connaissances ou les compétences personnelles de l’entreprise, elle ajoute également de la valeur grâce aux relations que l’équipe établit.

Qu’est-ce que l’intelligence collective ?

Fondée sur des idées issues de la psychologie du travail et des sciences sociales, l’intelligence collective est la capacité intellectuelle d’une entreprise à accomplir des tâches complexes. Pour que cette intelligence devienne une réalité, en raison des interactions qui ont lieu entre ses membres et des synergies qui en résultent, il faut plusieurs éléments clés, comme le partage de l’information, car chaque personne ne possède qu’une partie des connaissances nécessaires pour atteindre un objectif commun. En outre, les membres élaborent et respectent des règles communes afin que la communication puisse réellement tirer parti des compétences et des systèmes, de sorte que chacun puisse bénéficier de la collaboration.

Dans le milieu professionnel, l’intelligence collaborative est un dispositif basé sur la capacité à permettre à des données personnelles diverses telles que les employés, les clients et les collaborateurs externes de contribuer collectivement à un même projet. Le succès dépend de la qualité de la gestion et des méthodes utilisées, ainsi que de plusieurs relations sociales établies en son sein. Cette diffusion des connaissances, des expériences et des compétences a un impact positif sur la productivité de l’équipe et sur la performance globale de l’entreprise. En ligne, vous pouvez découvrir comment développer une intelligence collective.

Implications managériales de l’intelligence collective !

Afin d’exercer la sagesse collective, les entreprises doivent mettre en œuvre une gestion impliquée horizontalement et une bonne communication. En outre, l’ancien modèle hiérarchique doit être écarté. Les relations internes, les normes et les valeurs de l’organisation doivent être remodelées. Auparavant, le rôle du manager consistait en effet à donner des instructions à l’équipe de travail et à lui fixer un objectif à atteindre. Il doit désormais mobiliser les employés en les incluant dans un processus décisionnel qui les valorise et les inclut dans un processus de responsabilisation positive.

En les intégrant à la stratégie de l’entreprise, il s’efforce d’établir des relations de confiance avec chaque équipe. , il s’efforce d’établir des relations de confiance avec chaque équipe. En outre, il favorise un environnement de travail qui encourage la prise de risque et la prise de parole. Cela permet de propager une idée de business et de partager des informations, et enfin de trouver ensemble la meilleure solution aux difficultés et défis rencontrés. Plutôt que de surveiller les talents internes au quotidien et de microgérer leurs résultats et leurs performances, elle leur donne beaucoup d’autonomie. Elle crée une atmosphère qui les encourage à prendre des décisions personnelles et à mieux concevoir une adhésion spontanée au projet.

Des outils pour installer l’intelligence collective dans les entreprises !

La gestion participative ne suffit cependant pas à elle seule à favoriser la coopération interne et à émettre de l’intelligence collective. Si une entreprise veut évoluer vers une communication transversale et briser les silos, elle doit également mettre à disposition des équipes de travail des outils de collaboration. En effet, les compagnies doivent disposer d’un espace numérique pour faciliter les collaborations et le partage des bonnes pratiques, des idées et des informations. De préférence, un programme collaboratif pour des discussions animées sur des sujets variés, de la business intelligence, et la création d’un groupe de discussion pour les conversations les plus informelles. En plus de cela, les outils bureautiques basés sur le cloud facilitent la rédaction de documents en groupe et permettent d’accéder en temps réel à des données distantes. Ce type de travail collaboratif, y compris en mobilité, est une grande source d’efficacité pour l’entreprise.

Les limites de l’intelligence collective !

Dans des cas exagérés, plusieurs facteurs peuvent entraver le succès du processus de réflexion collective. Dans la prise de décision collective, certains employés ont peur d’exprimer leurs sentiments ou leurs pensées. Il y a aussi des accords par dépit sans grande certitude et des discussions chaotiques menant à des décisions peu concluantes. Par conséquent, l’intelligence collective peut être limitée par les effets de groupe, lorsqu’une équipe se réunit pour réfléchir et prendre des décisions, tels que le conformisme, la peur, le manque de procédures et l’homogénéité des opinions. À partir de ce constat, il est parfaitement possible que l’individu soit plus intelligent que le groupe dans son ensemble, car il conserve mieux son esprit critique seul que sous la persuasion du groupe.

L’intelligence collaborative peut donc être vue comme un état d’esprit que l’on retrouve dans la manière dont les projets sont menés, ou qu’une organisation réfléchit sur son propre fonctionnement. Cet état d’esprit va reposer sur les principes de fonctionnement qui permettent de le mettre en œuvre. Sur Internet, vous pouvez trouver plus d’informations sur le sujet.

Plan du site